fOIRE AUX QUESTIONS

Parce que construire ou rénover est l’une des décisions les plus importantes de sa vie et de celle de sa famille. Le rôle de l’architecte est avant tout de vous écouter ; à partir de vos besoins, de vos envies, de votre mode de vie, de vos usages, de l’évolution possible de votre famille, l’architecte vous aide à définir votre projet : disposition des lieux, utilisation judicieuse des surfaces, organisation des volumes intérieurs, aspect extérieur…
L’architecte ne vend ni modèle, ni plan-type, car votre projet ne doit pas vous imposer un mode de vie standardisé. Vous avez l’assurance d’un projet « sur mesure », que vous ne verrez nul par ailleurs et qui vous correspond.

Nous sommes spécialisés sur les projets contemporains résidentiels, de taille XS à XXL. Nous menons à bien toutes les constructions neuves,  extensions, surélévations, aussi bien que les rénovations de maisons ou d’appartements. Nous pouvons aussi agir sur vos aménagements extérieurs (piscine, sauna, jaccuzi, cocon bien-être..)

Un premier échange téléphonique ou par mail nous permet de cerner les contours de votre projet, vos attentes et les données principales. Nous organisons ensuite un RDV chez vous ou sur votre terrain. Nous échangeons alors plus en détails sur votre projet, vos délais et votre budget. Sur cette base nous serons alors en mesure de vous rassurer sur la faisabilité de votre projet et de vous faire une proposition d’honoraires détaillée par phases.

Pour chaque projet, 2 grands chapitres : conception et réalisation

Les phases de conception :
1. Etude de faisabilité : Nous réalisons, suite à notre 1er RDV, une étude de faisabilité accompagnée d’un estimatif du coût global des travaux et d’une proposition d’honoraires.
2. Phase APS (avant-projet sommaire) : Elle a pour objet de fournir les premières intentions créatives de votre projet sous forme de visuels 3D et de plans. Nous vous fournissons, à ce stade, un coût des travaux lot par lot.
3. Phase APD (Avant-projet Définitif) : Nous intégrons vos remarques de la phase précédente. Votre projet s’affine et nous mettons à jour les visuels 3D et les plans. Un chiffrage détaillé lot par lot vous est présenté.
4. Phase DPC (Dépôt de Permis de Construire, déclaration préalable) – le cas échéant : Nous préparons et déposons pour vous votre projet auprès des services de l’urbanisme, afin que vous obteniez votre autorisation de construire.  
5. Phase PCG (projet de conception générale) : Pour bien préparer votre chantier, nous dessinons tous les plans détaillés lot par lot (électricité, plomberie, cloisonnement, revêtements muraux et sols, …). Rien n’est laissé au hasard.

Les phases de réalisation :
6. Phase DCE-MDT (Dossier de Consultation des Entreprises – Mise au point Des marchés de travaux) : Nous consultons les entreprises qui vont intervenir chez vous, sur la base de nos plans et de nos pièces écrites. Elles vont s’engager à réaliser le projet que nous avons élaboré ensemble.
7. Phase DET (Direction de l’Exécution des Travaux) : Que vous soyez présents ou non, nous veillons à la bonne exécution de vos travaux. Chaque réunion est suivie d’un compte-rendu, qui constitue la trace écrite du bon déroulement des opérations. Vous payez les entreprises au fur et à mesure de l’avancement des travaux.
8. Phase AOR (Assistance aux Opérations de Réception) : C’est l’heure de la remise de vos clés. Nous réceptionnons ensemble les travaux. C’est le point de départ de vos garanties : de parfait achèvement (1 an), de bon fonctionnement (2 ans), et décennale (10 ans).

Nous préférons être en charge de votre projet de A à Z afin de garantir sa cohérence, sa fluidité et au final sa réussite.

Souhaitez-vous suivre vous-même les travaux ? Etes-vous à la recherche d’entreprises pour vos travaux ? Nous restons à votre écoute et savons nous adapter à vos besoins spécifiques. 

Tout dépend bien sur de l’étendue de la mission que vous nous confiez, de son ampleur et de sa complexité. Pour chaque projet nous établissons un devis détaillé.
Nos honoraires sont, soit au pourcentage du montant des travaux pour une mission complète, soit forfaitisés pour des missions partielles :

– Mission complète : nous vous accompagnons de A à Z dans votre projet (des idées jusqu’à la remise des clés).
Pour une mission complète, nos honoraires sont généralement compris entre 8 et 12% du montant des travaux. Bien entendu, le montant de nos assurances professionnelles est inclus dans nos honoraires.

– Mission partielle : nous répondons à vos besoins spécifiques en n’intervenant que sur une partie de votre projet (conception ou réalisation).

Les projets concernés par le permis de construire sont :
– Toute construction de maison individuelle sur un terrain nu.
– Tous travaux de construction d’agrandissement, d’extension, de surélévation, d’aménagement de combles avec création de surface de plancher ou d’emprise au sol supérieure ou égale à 40 m2. Si votre parcelle n’est pas dans la zone urbaine du Plan Local d’Urbanisme (PLU) alors la surface réglementaire est de 20 m2.
– L’aménagement extérieur d’annexes ou abris avec création de surface de plancher ou d’emprise au sol supérieure ou égale à 20 m2.
– La construction d’une piscine supérieure à 100 m2.
– Tout changement de destination d’une construction (ex : un local commercial transformé en logement).
– Lorsque les travaux s’accompagnent d’une modification de la structure porteuse ou de la façade du bâtiment.

Le délai d’obtention d’un permis de construire est de 2 mois pour une maison individuelle.

Une déclaration préalable de travaux est obligatoire pour :
– Tous travaux de construction d’agrandissement, d’extension, de surélévation, d’aménagement de combles avec création de surface de plancher ou d’emprise au sol inférieure à 40 m2. Si votre parcelle n’est pas dans la zone urbaine du Plan Local d’Urbanisme (PLU) alors la surface réglementaire est de 20 m2.
– L’aménagement extérieur d’annexes ou abris avec création de surface de plancher ou d’emprise au sol supérieure à 5m2 et inférieure à 20 m2.
– La construction d’un mur d’une hauteur au dessus du sol supérieure ou égale à 2m.
– L’installation de clôtures et de portails.
– La modification de l’aspect extérieur d’un bâtiment type rénovation de façade, de toiture, changement de menuiseries, etc.
– La construction d’une piscine inférieure à 100 m2.

Le délai d’instruction d’une déclaration de travaux est de 1 à 2 mois suivant le projet et sa localisation.

Parce qu’il avait un BON’APPART .. lol

Pour faire simple : le maitre d’ouvrage c’est vous, le client, le maître d’œuvre, c’est nous Geordie LHERIAU Architecture & 3D ! 

Pour les personnes physiques désirant construire ou réhabiliter pour elles-mêmes, le recours à l’architecte est obligatoire si la surface de plancher excède 150 m². En cas d’extension d’un bâtiment existant, le recours à l’architecte est obligatoire si l’extension a pour effet de porter l’ensemble après travaux au-delà de 150 m². Mais l’intervention d’un architecte s’avère toujours profitable dans un projet immobilier, quelqu’il soit .

Le diplôme DPLG (architecte Diplômé Par Le Gouvernement) était décerné jusqu’en 2007, à l’issue de 7 années d’études et d’une mise à l’épreuve. Ce titre permet d’exercer la maîtrise d’œuvre en nom propre, c’est-à-dire de mettre en œuvre un projet dans les conditions fixées par un cahier des charges. L’architecte peut alors endosser toutes les responsabilités quant à la réalisation d’un projet d’architecture de plus de 150 m² (nécessitant l’obtention d’un permis de construire), sous réserve d’être titulaire d’une assurance professionnelle de type « décennale » et « biennale » couvrant les dommages possibles.
L’architecte DE-HMONP (Habilitation à l’exercice de la Maîtrise d’Œuvre en son Nom Propre) est l’équivalent actuel du titre DPLG.
L’Architecte DE (diplôme d’Etat) est un professionnel non habilité à la maîtrise d’oeuvre. Contrairement aux deux autres, il ne possède pas le titre d’architecte et n’est pas inscrit à l’ordre.
Contrairement à l’architecte, l’architecte d’intérieur n’est pas une profession réglementée et il n’est pas obligatoire de posséder un diplôme reconnu pour exercer. Pour les projets de construction ou d’extension, l’architecte d’intérieur n’est pas le professionnel adapté.

L’exercice de la profession et le port du titre d’architecte sont réglementés. Nul ne peut exercer et porter le titre d’architecte sans être assuré et inscrit à un tableau régional de l’Ordre des architectes.

Parmi les professionnels de la construction, l’architecte est celui à qui s’imposent les obligations d’assurance les plus étendues. Tous les intervenants de l’acte de construire devant avoir une assurance, l’architecte est obligatoirement assuré pour couvrir l’ensemble des actes qui engagent sa
responsabilité professionnelle, c’est-à-dire pour :
• couvrir ses engagements professionnels ;
• couvrir les dommages causés à une tierce personne ;
• couvrir les désordres et les malfaçons dont il peut
être reconnu responsable.

L’architecte est tenu à un devoir de conseil qui s’exerce tout au long des missions qui lui sont confiées.

L’assurance dommages-ouvrage est une assurance obligatoire que vous devez souscrire en tant que maître d’ouvrage, notamment lorsque vous faites construire votre maison ou lorsque vous procédez à une rénovation importante (extension, surélévation, etc.). Cette assurance doit être souscrite avant l’ouverture du chantier (article L.242-1 du Code des assurances)  auprès de l’assureur de votre choix. Cette assurance a pour but de permettre la réparation rapide des malfaçons en vous garantissant la prise en charge des travaux, indépendamment de la recherche de responsabilités. Elle couvre, pendant 10 ans après la réception, les vices et malfaçons qui compromettent la solidité de l’ouvrage ou le rendent impropre à sa destination (défaut d’étanchéité ou isolation thermique des murs par exemple).

Aujourd’hui, la plupart des banques exige la souscription d’une dommage-ouvrage pour obtenir un prêt immobilier car elles veulent être certaines d’être remboursées, même en cas de sinistre.

En cas de revente avant 10 ans, la vente peut s’avérer difficile, même si elle reste possible, sans avoir souscrit à une assurance dommage ouvrage.

En revanche, l’absence de souscription n’entraîne aucune sanction pénale pour les particuliers faisant construire pour eux-mêmes, même si elle reste obligatoire.

Nous n’avons pas répondu à toutes vos questions ? N’hésitez pas à nous contacter !

logo geordie lheriau architecture & 3d

06 62 17 30 35

contact@geordielheriau-archi.com

© Geordie LHERIAU – Architecte DLPG, inscrit à l’ordre – Mentions  légales